EMG - Erich Meyer-Gillessen - Marken-Produkte & Systemlösungen für den Rohbau

Système Platon™

règle l’humidité dans le mur et protège le revêtement mural dans des locaux habitables.

                                                                                                (100% matière vierge, donc pas d’émissions nuisibles)
Avec Système Platon, même des revêtements sensibles à l’humidité pourront être posés sur des
murs humides, sans craindre des endommagements à long terme.









 
  1. Les nopes de la membrane d’étanchéité Platon forment une lame d’air continue avec le mur (4 lit/m²). De l’humidité peut pénétrer au travers du mur, libre de pression et se répartir dans toutes les directions au sein de la lame d’air.

  2. Dans la lame d’air, un léger effet de cheminée se crée, dû à la différence de température entre le sol et le plafond. Au moyen d’ouvertures d’aération au sol et au plafond, l’humidité est ventilée de façon continue dans le local. L’humidité qui se condense sur la membrane Platon est aérée dans le local. Lorsqu’il n’y a plus de nouvelle humidité qui rentre dans le mur, celui-ci peut sécher de façon durable.

  3. Afin d’assurer la ventilation de la lame d’air dans le local, toute la construction est à prévoir avec un espace d‘env. 1,5cm aussi bien au plafond qu’au sol.
    Des écarteurs d’une épaisseur d’env. 3-5mm sont à mettre derrière les plinthes ou lattes de plafond ultérieures, afin d’assurer un courant d’air libre.

  4. Instructions de mise en oeuvre:
    • Nettoyer le fond, enlever les aspérités, égaliser si nécessaire la surface à traiter.
    • Fixer, à env. 1,5cm du plafond, le lé supérieur Platon avec des boutons chevillés de façon à ce que les boutons dépassants ne gênent pas la construction ultérieure.
    • Le lé inférieur recouvre le lé supérieur. Tous les recouvrements sont de min. 10cm.
    • Cheviller également le lé inférieur Platon à env. 1,5cm du sol fini.

    La suite de la construction se fait comme d’habitude pour les revêtements sur des lattis en bois.
    Des points de fixation mis en oeuvre de façon soignée à travers la membrane Platon, ne sont pas problématiques car le système fonctionne sans pression. Cependant, lorsqu’on soupçonne de l’eau sous forme liquide, les points de fixation sont à rendre étanches au moyen d’un mastic adapté.
    Le choix du revêtement est libre (p.ex. du bois, des plaques de plâtre, …).

  5. Aux linteaux, au-dessus des baies (portes, fenêtres), on doit s’attendre à de l’humidité condensée. Cette eau est à dévier latéralement dans la lame d’air. Les joues humides aux baies sont à rendre étanches de façon appropriée et en raccordement avec la membrane Platon. Des perforations ultérieures à ces endroits sont à éviter.
    DIMAflexi2K l’étanchéité épaisse :
       pour étanchéifier les joues des baies
    DIBAFIXplus la bande autocollante :
       pour le raccordement étanche avec la membrane d’étanchéité
      Platon
    et pour la déviation latérale de l’eau de condensation.

  6. L’isolation thermique nécessaire peut être  appliquée, selon la densité, directement sur la membrane d’étanchéité Platon, en dessous ou entre les lattis en bois du revêtement fini. Afin d’exclure la formation d’eau de condensation, le calcul du point
    de rosée est recommandé.
     
  7. Lorsque de l’eau sous forme liquide pénètre dans la lame d’air, un drainage adéquat est à prévoir à son point bas. Celui-ci peut aussi être prévu en  combinaison avec Platon, sous la chape, remonté contre le mur. Si cela est possible, les ouvertures d’aération peuvent également mener à l’extérieur, tout en tenant compte de leur pente nécessaire. Ces ouvertures vers l’extérieur aux points bas (au-dessus des baies et au sol) peuvent également servir comme drainage de la lame d’air, après un  raccordement adéquat avec la membrane Platon.

 



Début de la page